Spread the love

« 17% de la production alimentaire Mondiale est gaspillée annuellement. C’est assez ».

Chaque le 29 Septembre, l’humanité célèbre la journée internationale de sensibilisation aux pertes et gaspillages de nourritures. Cette journée décrétée par l’ONU a pour objectif de sensibiliser l’opinion internationale au gâchis alimentaire colossal observé dans le monde.

Ces pertes s’observent entre la production et la vente, auxquels il conviendrait d’ajouter les gaspillages dans les ménages et dans la restauration.

Il faut donc des actions urgentes pour réduire les gaspillages, réduire les pertes de nourriture. Il est temps de prendre conscience que quand on parle de nourriture jetée ou perdue, on parle en réalité de toute une chaine de production liée aux ressources utilisées en amont pour assurer cette production : eau, terre cultivable, énergie, travail et, même si on y pense moins, les moyens financiers mobilisés.

En aval, il convient d’ajouter à cette liste la difficile question du traitement des déchets dans des décharges ainsi que les émissions de gaz à effet de serre. C’est dans ce contexte que l’agence agricole et environnementale, EKAGRI accompagne les agriculteurs par des conseils et orientations dont les formations sur l’ajout de valeur. Pour plus d’engagement, dans la réduction des pertes de nourritures, EKAGRI recommande :

  • Au gouvernement congolais : D’appuyer les petits producteurs pour qu’ils produisent dans de conditions optimales (facilité fiscales, accès aux intrants de qualité, accès aux crédits, appuis et conseils des agronomes de l’Etat).
  • Aux habitants : de prendre conscience que chaque gramme de nourriture jeté est un gaspillage des ressources naturelles ayant concourues à la production.

« Ensemble nous pouvons lutter contre les pertes et gaspillage de la nourriture. Ce que tu jettes peut-être vital pour d’autres  et pour la Planète ».