Spread the love

Le cabinet d’expertise agricole EKAGRI a formé 634 membres des coopératives et organisations paysannes  de Kamanyola, Itara-Luvungi et Bwegera. Ces formations ont commencé du 15 juillet au 8 août 2023. Après les séances de formations, des missions de supervision par 6 superviseurs se poursuivent dans les trois zones ciblées par la GIZ dans le cadre du projet Maendeleo Pamoja financé par la coopération Allemande. C’est dans le cadre du partenariat ente la GIZ et EKAGRI que ces formations ont eues lieu.

Pour conduire ces formations, trois experts formateurs ont été mobilisés pour cette fin. Dans chaque zone, trois sites des formations ont été mis en place ; dont un pour la formation des coopératives agricoles et deux pour les Organisations Paysannes.

Selon le directeur des programmes d’EKAGRI, Justin Murhula Nkumbarhi, EKAGRI a formé les responsables de 60 organisations paysannes et ceux de 20 coopératives.

Le module de l’identité et fonctionnement d’une Organisation et d’une coopérative suivi de celui de la bonne gouvernance et gestion ; ont servi pour conduire ces formations de trois jours soit un jour pour l’identité et fonctionnement des Ops et coopératives, et deux jours pour la bonne gouvernance et gestion.

« C’était un grand plaisir de passer ces trois jours avec les membres des organisations paysannes et des coopératives. On a observé un intérêt de la part des participants. A la fin de chaque formation, les responsables de chaque organisation élaboraient un plan d’action des activités urgentes à mettre en œuvre dans leurs organisations en termes de gouvernance. Nous espérons qu’ils vont mettre en application les notions apprises », espère Justin Murhula.

Une formation qui tombe au bon moment

Après cette formation certains participants ont remercié la GIZ et EKAGRI pour l’initiative. Pour eux cette formation tombe à point nommé car avant ils ne savaient pas grand-chose du fonctionnement et de la gouvernance d’une OP et d’une coopérative.

« Avant on ne savait pas que la coopérative c’était pour les membres. On ne savait pas aussi qu’une mauvaise gouvernance peut tuer la coopérative. Nous remercions de vive-voix EKAGRI et son partenaire GIZ pour cette formation. Nous comptons sur l’accompagnement de EKAGRI pour la suite car nous avons appris, reçu des outils de travail, mais il faudra du temps pour les maîtriser. Nous restons ouverts pour les orientations et autres assistances de votre part », précise Thomas Kabuya Batachoka, Président du Conseil d’Administration de la coopérative « Groupement Coopératif agricole TUAMUKE »  GCOATU située au centre de Luvungi.

Pour Mugoli Mutwali, responsable de l’OP Majengo de Katogota cette formation est d’une importance capitale pour l’avenir de leur OP. Elle promet aussi faire la restitution des acquis de la formation à d’autres membres de son organisation.

« Nous disons merci. Avant on ne savait pas que les OPS doivent aussi avoir des documents légaux. Nous serons heureuses de voir notre OP avoir aussi les statuts et d’autres documents légaux », renseigne Mugoli Mutwali de l’OP Majengo Katogota.

Nous allons cultiver et acquérir les documents légaux

Dans cet accompagnement l’équipe d’EKAGI, va appuyer les membres des OPs et des coopératives qui n’ont pas des statuts et règlement d’ordre intérieur à les élaborer. Une fois les statuts élaborés, EKAGRI va référer les responsables des OPs et des coopératives vers le responsable du Service National des Coopératives et Organisations Paysannes, SNCOOP, pour les formalités de légalisation.

Mugoli Mutwali a pris conscience que c’est normalement les membres de son OP qui doivent se mobiliser et compléter les formalités administratives et les exigences financières en vue de l’obtention des documents légaux.

« Après la formation nous avons compris la pertinence d’avoir des documents légaux. Nous allons cultiver des tomates, des maïs dans notre champ. Une fois récoltée nous allons payer nous-mêmes l’argent pour les documents. Nous voulons seulement que EKAGRI nous aide dans l’élaboration », souhaite Mugoli.

Des AG organisées après plusieurs années

Après les séances des formations faites par trois experts formateurs d’EKAGRI, les supervisions ont été clôturées à Luvungi. Au total 21 organisations et coopératives ont organisées des Assemblées générales. Environs 1097 membres ont participé à ces assemblées sanctionnées à chaque fois par des PV contresignés par les membres.

Les superviseurs sont à pied d’œuvre pour accompagner et appuyer les OPs et les coopératives de Bwegera et Kamanyola dans le même processus.

Pour rappel, Maendeleo Pamoja est un projet d’aide transitoire, intégré dans le programme bilatéral allemand « Promotion de la stabilité et du développement pacifique et inclusif dans l’Est de la RDC » en tant que partie du programme au sens du Humanitarian-Development-Peace Nexus (Nexus HDP) (coopération technique, coopération financière, l’initiative spéciale « Combattre les causes de la fuite – Réintégration des réfugiés », aide transitoire).

Par Justin Nkumbarhi